Souvenirs de la Grande Guerre du général Henri Mathias Berthelot

 Résumé                                                                          

         

Le texte intégral des Souvenirs 1914-1918 du général Henri Mathias Berthelot vient d'être publié par son légataire Jean-Claude Dubois. Le texte intégral de ce manuscrit restait jusque-là inédit.

Après les Joffre, Foch, Castelnau, Gouraud, Mangin, Franchet d’Espèrey, Gallieni, Lyautey, Berthelot est l’un des officiers généraux les plus importants de cette immense tragédie, mais aussi de cette gigantesque aventure collective que constitua la Première Guerre Mondiale. Ces hommes ont occupé des fonctions qui les rendaient responsables de milliers, voire de centaines de milliers de destins individuels, parfois sacrifiés pour ce qu’ils croyaient être le bien commun : la Victoire.

Il est difficile aujourd’hui de se replacer dans le contexte d’une époque encore relativement proche et pourtant si différente, par de nombreux aspects, de la nôtre. Des documents comme ce livre nous y aident ; ils nous permettent de cerner l’état d’esprit et les motivations des « grands chefs », comme on les appelait alors. Ces souvenirs fourmillent d’informations sur les événements tels que le Grand Quartier Général (GQG) pouvait les apprécier, les circuits de décision, les rivalités entre les uns et les autres, la difficile entente avec les Britanniques, les erreurs du commandement aussi.

Les acteurs du drame y apparaissent avec leur grandeur et leurs faiblesses, en un moment unique, celui où mourait vraiment l’Ancien Régime et naissait le XXe siècle, celui de la démesure en toute chose.

 

Premier aide-major général de Joffre chargé des opérations en 1914, Henri Mathias Berthelot (1861-1931) se trouve au cœur de la fournaise à Verdun, dès mars 1916, où il doit défendre puis reprendre le Mort-Homme et la cote 304. En octobre, il est chargé de la mission militaire française en Roumanie. En juillet 1918, Foch lui confie le commandement de la 5e armée. En octobre, il est envoyé à nouveau en Roumanie pour contenir la pression révolutionnaire. Gouverneur militaire de Metz (1919-1922) puis de Strasbourg (1923-1926), il est membre du Conseil supérieur de Guerre (1920-1926), où il participe à la décision de construction de la ligne Maginot.

 _________________________

"Souvenirs de la Grande Guerre : notes extraites de mon Journal de Guerre" Editions des Paraiges. Edition établie par Jean-Claude Dubois, préface de Jean-Noël Grandhomme.

www.editions-des-paraiges.eu

 

 

 _________________________

Jean-Claude Dubois - CV

Après l’obtention d’un doctorat de chimie de l’Université de Paris – Sorbonne au Collège de France en 1964, il entre à la société Rhône-Poulenc. Ensuite, en 1967, il est chez Thomson-CSF (aujourd’hui Thales) au Laboratoire Central de Recherches où il fonde un laboratoire de matériaux pour l’électronique et devient directeur du groupe "Chimie et céramique". Il est titulaire de plus d’une centaine de publications. En 1985 il devient chargé de mission auprès de la Direction Scientifique. Retraité de Thalès depuis octobre 1997, il a également été professeur associé à l’ENS et à Paris-Sorbonne.  
Petit-cousin et fils du légataire testamentaire du général H.M. Berthelot, il a œuvré aussi, depuis les années soixante, pour la reconnaissance de la carrière du Général, en aidant notamment les historiens dans leurs recherches documentaires lors de leurs travaux sur celui-ci.