L'histoire orale dans le contexte de la Roumanie contemporaine. Objectifs, moyens et réalisations à Brasov

 

Résumé

L’Histoire orale est un syntagme introduit récemment dans la langue roumaine, sur le modèle de l’école américaine et utilisé à partir des années 1990 par les historiens et les sociologues en Roumanie. L’histoire orale  est un instrument de travail qui en partant de la sauvegarde et de l’enregistrements des récits des témoins des différents événements, de leur vécu, les analyse en respectant une série de règles, pour devenir des sources d’information crédibles.

 

Dans un pays post-communiste et surtout en Roumanie, l’investigation historique et sociale à l’aide de l’histoire orale est indispensable pour trouver la vérité, car une bonne partie des documents administratifs et la presse quotidienne ont été délibérément contaminés et falsifiés.

 

Presque spontanément, peu après décembre 89, se sont constituées dans le Pays, auprès des grandes universités, ou grâce à des initiatives privées, plusieurs équipes partiellement ou entièrement dédiées à l’histoire orale. Aujourd’hui les principales se trouvent à :

Bucarest :

l’Académie Civique – Le Mémorial Sighet, initiés et soutenus par Ana Blandiana et Romulus Rusan.

IICCMER (l’Institut d’Investigation des Crimes Communistes et de la Mémoire de l’Exil Roumain) où le plus remarquable chercheur est Dr Cosmin Budeancă.

Cluj-Napoca:

-          L’Institut d’Histoire Orale auprès de la Faculté d’Histoire et Philosophie de l’UBB; le premier centre académique d’histoire orale en Roumanie a été ouvert dans cette faculté. Ici sont actifs les professeurs: Doru Radosav (qui dirige des thèses), Valentin Orga et la collection „AIO” (Les Annales d’Histoire Orale) y est publiée également.

- Des maisons d’éditions spécialisées aussi en histoire orale: „Argonaut” et „Şcoala Ardeleană”

Timişoara:

L’Association Troisième Europe où est très actif un collectif réuni autour du  Prof. Smaranda Vultur et Adrian Onica;

Iaşi:

Archiva Moldaviae, publié par un ancien chef des Archives Nationales, M. Dorin Dobrincu.

 

Mais il y a également toute une série de roumains (personnes indépendentes) avec une activité prodigieuse dans l’histoire orale, tant en Roumanie qu’à l’étranger, tels: Mmes Maria Bucur (Bloomington, USA) et Prof. Ruxandra Cesereanu (Cluj-Napoca, Roumanie), Ms. Victor Rosca (Toronto, Canada) et Gheorghe Nandris (Sibiu, Roumanie),

Le début de la recherche socio-historique en histoire orale à Brasov a été déterminé par une heureuse rencontre de la Fondation ASPERA ProEdu, les étudiants de la Faculté de sociologie de l’Université de Brasov et des chercheurs de l’Université de Bloomington (USA) qui sont arrivés avec leur compétence dans les procédures techniques.

Les matériels collectés ont permis la publication locale de deux livres:

Ungurean, Şt., Scârneci, Fl. – Vieţi paralele în secolul XX. Istorie orală şi memorie recentă în Ţara Bârsei (Burzenland), editura Phoenix, Braşov 2002

Ungurean, Şt., Ivănoiu, M. – Oameni prin vremuri. Bucovineni în secolul XX, editura Universitătii Transilvania Braşov, Braşov 2015

Et par les sites de la Fondation ont été diffusés les informations historiques et les textes les plus suggestifs de nos interviews :

www.memoria.ro, initialement plateforme éducative destinée à réhabiliter la vérité dans l’histoire récente de la Roumanie par l’intermédiaire de l’histoire orale

www.aviatori.ro, portail d’histoire de l’aviation roumaine proposé par Lidia Gheorghiu Bradley et soutenu par la Fondation comme un hommage à son père, ing. Constantin C. Gheorghiu (1907-1991), historien de l’aviation national et international.

 

La conférence va présenter la période de travail (à partir de 2004) et les .directions futures de ses activités, concrétisées par:

- une recherche sur la lecture et le livre en Roumanie, deuxième moitié du XXème siècle, coordinateur St. Ungurean et avec la participation des chercheurs de l’Université de Bloomington.

- une recherche d’histoire orale sur la civilisation (la culture) industrielle dans la région de Brasov, auteur M. Ivanoiu

 

Mircea IVANOIU – CV

 

Mircea Ivănoiu est né en 1951, à Lugoj, dans une famille roumaine de réfugiés de Bessarabie. Il fait ses études secondaires dans cette ville avant de devenir étudiant à l’Ecole Polytechnique de Timisoara (1970-1975), où il obtient son diplôme d’ingénieur en génie mécanique (spécialité machines hydrauliques et pneumatiques).

Il commence à travailler dans l’industrie (1975-1978) et accède par concours au poste d’assistant à l’Université de Brasov où il va poursuivre sa carrière universitaire. Ici, il effectue ses recherches dans le Laboratoire de Mécanique des Fluides et Thermique et publie des articles scientifiques et pédagogiques portant sur la mécanique des fluides et les machines hydrauliques, les énergies renouvelables, le développement durable, l’histoire de la technique, l’éducation dans l’ingénierie.

Dans les années 1991 - 1994, en tant que boursier du gouvernement français et boursier TEMPUS, il est à l’INSA de Lyon où il obtient un diplôme d’études approfondies (DEA) en mécanique. De retour à Brasov, il va passer sa thèse portant sur les turbines hydrauliques.

Principale publication : Ivănoiu, M. – Turbine éoliene cu axa verticala. Modele historice ale transferului de energie. Ed. Universitatii Transilvania din Brasov, 2013.

En parallèle à sa carrière universitaire M. Ivănoiu développe aussi une remarquable activité civique. Ainsi, au cours des années 1990-1991, il est président de l’Alliance Civique de Brasov ; en 1993 il est, à Lyon, l’un des membres fondateurs de l’Association Rhône-Roumanie ; depuis 1994, revenu à Brasov, il participe à toute une série de projets européens ciblés surtout sur les réseaux de mobilité étudiante, l’énergie et la protection de l’environnement. Entre 1995-2005, il est membre du CA de l’Alliance Française à Brasov et à partir de 2001 assure la coordination de la Fondation ASPERA ProEdu Brasov. Cette Fondation a pour objectif d’œuvrer pour l’émergence d’une histoire correcte de la Roumanie, notamment en promouvant des recherches sur l’histoire du Pays au dernier siècle (source orale surtout), les diffuser et contribuer ainsi à l’éducation de la nouvelle génération à travers l’histoire.

Dans ce sens la Fondation assure l’existence de deux sites gérés par M. Ivănoiu :

www.memoria.ro  (les roumains et la Roumanie dans le dernier siècle)

www.aviatori.ro (portail sur l’histoire de l’aviation roumaine)

Publication :

Ungurean, Şt., Ivănoiu, M. – Oameni prin vremuri. Bucovineni in secolul XX, Ed. Universitatii Transilvania din Brasov, 2015 (2 vol.)